Gaspard est le chien de Jérôme. Jérôme a huit ans. Ses parents et sa petite sœur Marianne viennent de déménager. Sa nouvelle école se trouve à un jet de pierre de sa nouvelle maison.
Mais que signifie : à un jet de pierre? Eh bien, si tu ramasse une pierre tu ne peux pas la jeter très loin. C’est pourquoi on en a fait une ‘expression’. A un jet de pierre signifie donc ‘tout près’.
Dans le monde entier il y a beaucoup de langues avec plein d’expressions qui sont parfois très drôles.
Comme sa maison se trouve si près de son école, Jérôme peut y aller à pied. C’est vraiment derrière le coin et c’est pourquoi son chien Gaspard peut l’accompagner jusqu’à la porte de l’école. Dès que Jérôme entre la porte, Gaspard rentre à la maison.
La plupart du temps, Gaspard joue dans le grand jardin. Il y a au moins dix balles sur la pelouse, des petites et des grandes qui ont toutes sortes de couleurs. Quand Marianne et Jérôme jouent dans le jardin, il s’amusent à frapper les balles et Gaspard court pour les attraper. Il mord dans les petites balles qui sont très dures. Mais il est prudent quand il prend une balle qui est plus grande et plus molle. Quand il mord trop dans une balle molle il y l’air qui s’échappe et la balle est plate.
Parfois on dit : ‘plat comme une figue’. C’est aussi une expression. As-tu déjà vu une figue séchée? Elle est en effet très plate.
Aujourd’hui, Gaspard a un petit plan dans sa tête. Comme tous les jours, le papa de Jérôme est parti travailler. L’année prochaine Marianne passera de la Maternelle à l’école primaire. La maman de Jérôme et Marianne vont à l’école pour inscrire sa petite sœur.
Comme d’habitude, Gaspard peut les accompagner, mais il doit attendre devant la porte.
Dès que Marianne et sa maman sont entrées, Gaspard réalise son plan. Il saute par-dessus la clôture et il longe le mur de l’école pour qu’on ne le voit pas à travers les fenêtres.
Les chiens savent sentir si bien qu’ils peuvent facilement détecter quelqu’un.
Il fait bon et les fenêtres des classes sont ouvertes. Gaspard a rapidement trouvé la classe de Jérôme et se couche en dessous de la fenêtre.
Il entend la voix lourde de l’instituteur qui demande : « Qui connait l’expression : ‘chien qui aboie ne mord pas’ ? »
Gaspard reconnait la voix de Jérôme qui répond : « J’ai un chien et je pense que l’expression signifie qu’il ne faut pas avoir peur qu’un chien te mord quand il aboie souvent . »
Soudainement quelqu’un ferme une fenêtre et Gaspard s’encourt rapidement. Il ne veut pas être vu. Il saute avec souplesse la clôture et se met devant la porte.
Juste à temps, car Marianne et sa maman sortent de l’école.
Rentré à la maison, Gaspard se repose sous un arbre et regarde les balles sur la pelouse.
Il réfléchit profondément et décide : dorénavant je ne vais plus aboyer sinon je ne peux plus mordre dans les ballons.

Copyright Guido Aerts

Reageer!